Pour une élection présidentielle plus démocratique

Les maires se plaignent avec justesse qu'ils n’intéressent ceux qui vont diriger la France qu'au moment de la recherche des 500 signatures en vue de l'élection présidentielle.

Les primaires mises en place par les partis ne concernent que les partis « historiques ».

Seuls les candidats soutenant pas des partis ayant des fonds de finances importants ont une chance d'être élus. Les « petits candidats » sont de facto éliminer d'une campagne visible.

Pou un président en exercice quelle est la ligne de démarcation entre une campagne présidentielle et l'exercice de son pouvoir qui lui permet d'intervenir et de parler de son bilan ou de défendre ses projets.

Pour ces raisons il faut reconsidérer non seulement la durée du mandat, mais aussi l'élection et son financement

Lors de la campagne présidentielle de 2017, la société civile grâce à « la primaire.org » a expérimenté le jugement majoritaire. Autre forme d'élection, basée non sur la personne, mais sur le programme, et ceci afin de présenter un candidat inconnu du grand public. Cette élection a été un fiasco pour diverses raisons, mais comme toute expérience, elle aura été très utile. En révélant les faiblesses mais aussi les avantages du numérique ouvrant une large place à la démocratie.

Nous proposons :

  • Un président élu pour sept ans non renouvelable, ce qui évitera qu'un président en fonction ne pense qu'à sa réélection au bout d'un an.
  • Une primaire ouverte à tous par Internet. Afin que le vote soit le plus secret possible, puisque tout vote par le numérique est traçable, obligation de voter pour sept candidats.
  • Seuls, les sept candidats arrivés en tête pourront se présenter aux élections.
  • Fini les sondages pendant toute la campagne, sondages qui influencent les votes.
  • Le financement de la campagne ainsi que les temps de paroles sur les chaînes publiques sont encadrés et identiques pour tous les candidats
  • Le financement se fait par l'intermédiaire d'un dispositif qui avance les fonds identiques pour tous les candidats.
  • Le bénévolat, et seul le bénévolat des adhérents pourront être un apport logistique, donc financier, si l'on compte le temps, les personnes et les moyens mis à disposition gratuitement.aux candidats.
  • L'élection se fait à un tour, par vote secret, en déposant son bulletin dans un bureau de vote.

Fini le "vote utile" qui relève d'un détournement de la démocratie

 
Ajouter un commentaire