Le marketing écologique : A qui profite-t-il ?

En tant qu’association, je viens de recevoir pour la centième fois une facture me demandant d’opter pour la facture sur Internet. « Faites un geste pour l’environnement » disent-ils, sauf qu’en y réfléchissant, on arrive au petit calcul suivant

Les frais d’appel sont estimés à 1,84 €. Ils représentent le papier, l’enveloppe, le timbre, l’encre et l’électricité ainsi que l’amortissement de l’imprimante et du salaire de l’employé pour la mise sous pli.

Or, comme cet 1,84€ ne ressort pas sur ma facture, cette « chère » entreprise qui me facture, facture exactement la même somme si je passe par Internet.

A cet instant, puisque je suis obligé de l’imprimer pour mille raisons, notamment pour la comptabilité, ma dépense va augmenter du papier, de l’encre et l’électricité ainsi que l’amortissement de l’imprimante et du temps passé. Seuls l’enveloppe et le timbre seront absents, mais aussi l’emploi du facteur.

A qui aura profiter la facturation depuis Internet ? A l’écologie et au développement durable (l’enveloppe et le timbre peuvent être triés et recyclés) ou à l’entreprise qui aura gagné 1,84€ sur le dos du consommateur. Lorsque vous multiplié cette petite somme par 100 000 factures, (c’est une très grosse entreprise) cela vous donne 1 840 000€ de bénéfice et des emplois en moins.

Tout compte fait, tant que je ne verrai pas apparaître la somme de 1,84€ enlevée et justifiée sur la facture, je n’opterai pas pour la facturation sur Internet.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau